Les Grognards du bout du Monde

Club de jeux de Stratégie de Brest
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Guerre Napoléonienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Korre



Nombre de messages : 1933
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Guerre Napoléonienne   Mar 12 Fév à 15:32

Je cherchais la largeur réglementaire d'un fantassin et je suis tombé sur ce lien :
http://www.institut-strategie.fr/Petain.pdf

Page 13

Citation :
Armement
L'infanterie se sert du fusil Modèle 1802 (1777 corrigé) surmonté d'une baïonnette à
douille.
Cette arme est du calibre de 17,5 mm, elle n'a pas de hausse mais un simple guidon
en cuivre sur l'embouchoir. Sa portée du but en blanc est de 60 toises (le but en
blanc est le point où la trajectoire coupe la ligne de mire unique du fusil. La toise
vaut 1,94 m (60 toises = 117 mètres).
Comme la charge de poudre était très forte (12,24 gr), la trajectoire était d'abord très
tendue. La flèche, à la portée du but en blanc, était de 0,14 m à 0,30 m. Il suffisait
donc pour toutes les distances en deçà du but en blanc, de viser directement l'homme
à la ceinture pour avoir des chances de l'atteindre. Après le but en blanc la trajectoire
s'infléchissait rapidement et rencontrait le sol entre 200 et 250 mètres. Avec l'angle
de tir maximum de 43° 30', la balle pouvait encore à la vérité blesser un homme à la
distance de 500 toises (974 m) mais le tir n'était plus susceptible d'ancienne justesse.
En effet, l'emploi de la balle sphérique donnait lieu à des écarts considérables.
L'écart vertical moyen, à 200 mètres était déjà de 1,70 soit la hauteur d'un homme.
Les écarts à 400 mètres variaient de 5 à 25 mètres, de sorte qu'un tireur visant
correctement n'était pas certain d'atteindre à cette distance une maison à quatre
étages.
On pourrait donc poser en principe qu'au delà de 200 mètres l'efficacité du tir n'était
due qu'au hasard.

Page 16

Citation :
L'unité de combat est le bataillon6. C'est la plus forte unité susceptible d'être dirigée
à la voix de son chef. L'effectif de la compagnie-peloton ne dépasse pas en général
une centaine d'hommes ; son front sur trois rangs, les files serrées coude à coude,
c'est à dire à 0,60 m d'axe en axe, est d'environ 25 pas. La compagnie-peloton d'alors
a donc le même front que notre section actuelle de 50 hommes sur 2 rangs.
Le peloton se divise en deux sections. Deux pelotons forment une division. Il y a
quatre divisions dans la bataille. La compagnie avec ses 3 officiers, 6 sous-officiers
et 8 caporaux est très solidement encadrée ; elle a un gradé pour 6 hommes.

Citation :
Les feux réglementaires de l'ordonnance sont : les feux de peloton, de ½ bataillon,
de bataillon et le feu de deux rangs. Les trois premiers s'exécutent à commandement,
feux de sabre. Mais il est entendu que dans l'armée française on n'exécute jamais à la
guerre de deux à commandement. Les feux pratiqués dit-on par les étrangers exigent
un degré d'automatisme auquel nos troupes n'ont jamais pu parvenir.
Le feu de deux rangs est un feu à volonté ; il commence et cesse au roulement de
tambour. Il est exécuté par les deux premiers rangs seulement, les hommes du 3e
rang ne tirent pas et se bornent à passer leur arme chargée à ceux du second rang.
C'est le seul feu de ligne usité à la guerre et encore ne l'exécute-t-on pas
conformément à l'ordonnance. Le premier rang tire debout ; les hommes du second
rang font de même, mais en raison de leur plus petite taille, ils éprouvent des
difficultés qu'ils cherchent à vaincre en se ménageant un créneau entre les hommes
du premier rang, sinon ils tirent en l'air. Que font pendant ce temps les hommes du 3
e rang ? Vont-ils passer leur arme aux hommes du 2 e rang alors qu'ils reçoivent des
coups ? L'expérience prouve, que, dans l'ardeur du combat, les hommes sont
incapables de s'astreindre à la complication des mouvements exigés. Sollicités par
l'impérieux besoin de rendre coup pour coup, ils font feu comme les autres, mais par
crainte d'atteindre leurs chefs de file, ils tirent en l'air et ne font que du bruit pour
s'étourdir de sorte qu'il n'y a guère que le feu des hommes du premier rang sur lequel
on puisse compter.

Page 17

Citation :
La portée du but en blanc étant de 60 toises, pour atteindre
la bande centrale à la distance de 50 toises on visait quatre à cinq
pieds au dessus.
Les règles de tir étaient celles-ci :
− Jusqu'à 200 mètres, viser par la génératrice supérieure du canon.
− A 400 mètres se servir du pouce, la première phalange rabattue.
On conçoit que dans ces Conditions, on n'ait pas essayé d'obtenir un précision que
l'arme était incapable de donner.
On cherchait vainement l'influence des prescriptions réglementaires en ce qui
concerne le tir de l'infanterie pendant les guerres de la République et de l'Empire.
L'opinion publique dans l'armée était que le peu de précision de l'arme et la fumée
abondant qui environnait les tireurs après les premières décharges, devaient faire
reléguer au second plan la précision du tir. On ne comptait en réalité que sur les
effets du tir horizontal.

Le sujet a l'air maîtrisé, et c'est exactement que je cherchais pour simuler la victoire de Davout en 1806.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis



Nombre de messages : 1425
Localisation : Brest
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: Guerre Napoléonienne   Mar 12 Fév à 22:31

Ce post me rappelle un échange sur les forums du je d'histoire Wink
Je t'imagine déjà en train de procéder à de savants calculs Rolling Eyes
Je t'invite à aller faire un tour sur le site cité en référence (je suis même prêt à cofinancer l'acquisition de l'étude) reflexion
http://planete-napoleon.com/forum/viewtopic.php?f=4&t=871
Sinon, je t'invite à lire L3C (copie au club) pour y trouver les réponses Twisted Evil
A vendredi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korre



Nombre de messages : 1933
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Guerre Napoléonienne   Mer 13 Fév à 2:07

Je crois que j'avais déjà lu une partie de l'étude.
Very Happy

L'acquérir, pourquoi pas, à voir ?

Citation :
Je t'imagine déjà en train de procéder à de savants calculs

Non, ça confirme ce que je savais... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Captain Blind
Consul


Nombre de messages : 900
Localisation : Plougastel daoulas
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Guerre Napoléonienne   Mer 13 Fév à 13:42

bonjour

oui ce sont les données dont je me suis servi pour faire ma règle grand tactique 1er empire

Le tir au fusil n'était pas à la mode

a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korre



Nombre de messages : 1933
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Guerre Napoléonienne   Sam 28 Sep à 17:38

Du site sympa.

Un funcken :
http://fr.scribd.com/doc/168813187/Funcken-L-Uniforme-Et-Les-Armes-Des-Soldats-Du-Premier-Empire-Vol-I

Livre d'armée des aigles :
http://data.over-blog-kiwi.com/0/49/68/29/201303/ob_98067a_la2008-livret-des-armees.pdf

Les armées :

http://www.napolun.com/mirror/napoleonistyka.atspace.com/NAPOLEON_FOREVER.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Captain Blind
Consul


Nombre de messages : 900
Localisation : Plougastel daoulas
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Guerre Napoléonienne   Sam 28 Sep à 18:23

Intéressant surtout le dernier lien

a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korre



Nombre de messages : 1933
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Guerre Napoléonienne   Mer 13 Juil à 11:53

Un petit rapport en 1/72

http://clubleshakko.forumactif.org/t274-vamos-a-la-playa-scenario-des-aigles-en-espagne#2373

Comme quoi ça peut être sympa comme échelle avec un peu d'huile de coude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guerre Napoléonienne   Aujourd'hui à 12:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre Napoléonienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Guerre Napoléonienne
» La Guerre napoléonienne
» Le retour de la légende napoléonienne
» Une tactique napoléonienne
» documentation peinture époque napoléonienne

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Les Grognards du bout du Monde :: Jeux époque de la poudre noire-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: